ShieldBreakFast

Smash & Croissants

Pourquoi JiM arrête d’organiser des tournois

Ceci est un copier-coller du document de JiM posté ici. Il est ajouté à ShieldBreakFast avec la permission de JiM, pour qu’on puisse facilement le retrouver à l’avenir en cas de besoin et pour partager ses conseils et avertissements avec les prochaines générations de TOs.

Souhaitons-lui au passage plein de courage pour ses concours de l’année prochaine !

Introduction

 

Bonjour à tous ! Merci d’être ici pour lire ces nombreuses lignes.

Je vais dès à présent prendre une semi retraite, et je souhaite partager mon expérience de carrière de joueur/TO afin que les TO actuels et futurs TO puissent ne pas reproduire mes erreurs, et pour les que les participants aux tournois puissent se rendre compte de la difficulté et de l’ingratitude que représente ce travail qu’est le TOing.

 

Je prends les devants en précisant qu’ici, je ne compte pas régler mes comptes avec qui que ce soit, je ne souhaite pas lancer de débat ou de drama, et je vous invite d’ailleurs à ne pas sauter la moindre de mes potentielles maladresse écrite, à ne pas citer quelque chose pour alimenter une dispute stérile…

Pour cela, aucun nom ne sera cité.

 

1) Mon histoire de joueur à TO

 

Commençons par le début, je n’explique que brièvement ma venue dans la communauté puisque ce n’est pas le sujet.

J’ai commencé à jouer en casu avec un ami, on a rencontré un top player qui nous a laminé, il nous a amené à notre premier tournoi le « DST12 » en 2009, j’ai commencé ma carrière de joueur.

Peu après dans mes études, un prof de communication a demandé à ma classe de se mettre en petits groupes pour organiser un projet, n’importe lequel, je me suis levé et dit « un tournoi de jeu vidéo c’est bon ? » il a dit oui, j’ai pris 3 randoms et j’ai organisé le LAST 1 en 2012. J’ai monté l’association STA en parallèle avec avec 3 smashers pour obtenir la gratuité des salles à Lunel (ville où je résidais). Début d’une série de 6 tournois major sudiste tout au long de ma carrière.

J’ai donc commencé comme ça, avec l’appui d’un Smasher plus expérimenté pour la partie administrative.

Puis est arrivé une longue liste de tournois :

-Octobre 2013 j’ai dérivé sur la reprise des « Rebelotte à Grabels » tenues précédemment de manière assez aléatoire par un montpellierain ;

-Janvier 2014 la courte apparition des Art Break Coffee (ABC) où je secondais un TO amateur ;

-Avril 2014 sont venus les Jinjas où j’aidais le gérant à organiser avant qu’il s’en charge seul ;

-Mai 2014 je reprenais les tournois Melee des Japan Sun et Japan Sun aki édition ainsi qu’avec d’autres jeux vidéo divers, je m’occupe désormais chaque année du pôle jeux vidéo de ces salons ;

-Janvier 2015, je tentais une nouvelle série de tournoi à Montpellier pour remplacer les LAST hivernaux, la Land of Games (LoG), qui fût un échec ;

-Septembre 2015 je lançais une nouvelle série de tournoi dans un nouveau quartier général Montpellierain, la South Battle Arena (SBA) au bar du Meltdown, il y en a eu 2 éditions ;

-Janvier 2016 je démarrais les monthly au Meltdown ;

-Janvier 2016 j’intégrais Melee à la Japan Matsuri, autre salon de culture japonaise à Montpellier ;

-Février 2016 je commençais à organiser en dehors de Montpellier avec le CWC 2016 ;

-Mars 2016 je partais à Toulouse aider les TOs pour le tournoi Melee du ROAST 2 ;

-Avril 2017 j’allais à Marseille organiser le MARS 2017 ;

-Juillet 2017 enfin, le MASTer !

 

5 années très actives de TOing !

 

2) Les tournois au début de ma carrière de smasher

 

Je reste dans le passé, dans la mise en contexte avant de passer au présent, je pense qu’il est important d’expliquer l’évolution des conditions de tournois avant de parler de ceux d’aujourd’hui.

Pour commencer, quand je suis arrivé en 2009, la scène avait l’air déjà bien posée, les joueurs se connaissaient pour la plupart, la communauté tournait autour d’un seul moyen de communication, le Cubeforum.

Les tournois durant cette période, étaient généralement très petits, ceux que je fréquentais tournaient entre 20 et 30 personnes, et des joueurs de toute la France se battaient pour y aller. La moyenne d’âge était d’environ 18-20 ans, il y avait beaucoup de mineurs qui se déplaçaient dans toute la France, les joueurs se pliaient littéralement en 4 pour venir ! Ils cherchaient d’eux même un moyen de transport à prix raisonnable.

Quant à l’hébergement, la notion de confort était inconnu aux joueurs, il y avait régulièrement un hébergement à la salle proposé (à même le sol), dans le cas contraire ils cherchaient d’eux-même ce qu’ils pouvaient trouver, sans se préoccuper d’une nuit compliquée, de nombreuses histoires et légendes circulent encore sur des smashers qui auraient fait des nuits blanches, qui auraient dormis dehors, ou qui auraient trouvés un hébergement chez un inconnu le jour même.

En bref, des méthodes très rudimentaires qui laissait le TO se focaliser sur l’organisation de son tournoi, qui n’était déjà à proprement parler pas très compliqué.

L’organisation des tournois n’avaient pas toutes les subtilités d’aujourd’hui, le stream était du pur bonus, la plupart du temps il n’y avait que du record, pas de caster officiel, les inscriptions se faisaient gratuitement en donnant simplement son pseudo sur le forum et la confiance suffisait à remplir le tournoi sans avoir une vague de désistement, la buvette était également du superflu, et le matériel était majoritairement prêté par les participants.

C’est également pour ça que j’ai pu m’improviser TO, à part la recherche de salle tout était vraiment simple, malgré tout, les TOs se faisait relativement rare, ils étaient très respecté pour leur énorme contribution à la communauté.

 

3) L’évolution des tournois de avant à aujourd’hui

 

Quand on regarde les tournois aujourd’hui après s’être rappelé de ce qu’ils étaient avant, on se rend compte de l’énorme bond qu’a fait la communauté en 10 ans, cela à apporter beaucoup d’avantages, mais aussi quelques inconvénients, La vraie question c’est comment et pourquoi les tournois ont évolués ainsi ?

Le pourquoi est simple à répondre, l’envie de grandir, d’avoir un tournoi de meilleur qualité, d’avoir une meilleure visibilité, se faire connaître, se faire remarquer par des potentiels sponsors afin d’obtenir des aides pour continuer à grandir !

On comprend donc que la communauté a souhaité progressé à ce point, les TOs ont fait en sorte d’augmenter leur capacité de tournoi, tout d’abord en obtenant des salles plus grandes.

Mais qui dit plus de monde dit plus de personnes à la recherche d’hébergement, qui souhaitent jouer, qui souhaitent manger, qui souhaitent suivre l’événement…

Petit à petit, les TOs ont commencé à répondre aux besoins naturels des joueurs afin de les motiver à venir en plus grand nombre, la logique était la suivante : les joueurs s’inscrivaient en masse, des tops étrangers devenaient intéressés par le nombre, s’inscrivaient à leur tour, et encore plus de joueurs s’inscrivaient pour les voir.

Les aspects de confort qu’offraient ces tournois devenaient une banalité, puis une quasi obligation. Dorénavant, un tournoi où il faut faire des efforts personnels pour s’y rendre, et où il n’y a pas déjà 50 inscrits est synonyme de petit tournoi régional.

S’ajoute à ça un sentiment de concurrence entre les TOs.

Progressivement, le nombre de TOs à augmenté, des joueurs qui souhaitaient monter leur projet pour différentes raisons. Accomplir une organisation importante, contribuer à la communauté, ou comme moi amener des joueurs dans sa propre région afin de moins se déplacer. Toutes ces raisons sont remplies de bonnes intentions, d’autant plus que que tout ces TOs amateurs réalisent leur prestation dans un pur bénévolat (ou dans l’alimentation de leur association à but non lucratif) alors comment un sentiment de concurrence a-t’il pu s’intercaler ?

Le nombre de TO a commencé à exploser, avec chacun leur grand projet en tête, beaucoup n’avaient pas conscience des incidences de leur projet sur ceux des autres, il a fallu du temps avant qu’un calendrier face surface afin que chacun puisse caler son tournoi sans impacter celui d’un autre, mais pendant quelques années les tournois étaient posés là où le TO le pouvait.

De simple « hey ! J’organise un tournoi ici à telle date ! Venez nombreux ! » pouvait engendrer un mécontentement si un autre tournoi était trop proche dans le temps et dans la distance. Soit le tournoi pouvait être à la même date et il y avait conflit direct, soit le tournoi se situait dans le même mois, et dans les deux cas la plupart des joueurs devaient faire un choix car aller au deux leur étaient financièrement impossible.

 

Des contraintes qui commencent à devenir de plus en plus nombreuses, venant de diverses origines, certaines sont obligatoires à l’avancée de la communauté, d’autres peuvent être corrigées, notamment l’importance du confort des joueurs.

 

4) Le confort des joueurs, une variable devenue une constante

 

Chaque joueur a toujours préféré le confort, c’est normal, un trajet simple, pas cher, un hébergement dans un lit ou un matelas plutôt qu’au sol, ou chez un smasher plutôt que dans un hôtel ou un airbnb…

Le top du transport, c’est le moins cher, le plus rapide, et le plus simple, quant à l’hébergement, c’est le moins cher, le plus proche, et le plus confortable (avec un bonus possibilité de freeplay). Seulement ce top confort est rare, et lorsqu’il est possible ce n’est qu’en place limité.

A l’origine, les joueurs se fichaient de ce confort, c’était plus un aspect superflu qui n’était clairement pas obligatoire à leur venue, puis petit à petit c’est devenu une obligation pour beaucoup… Et cela est dû à une seule et unique raison, c’est une habitude que les TOs ont inconsciemment donnés aux joueurs.

Quoi de mieux pour un TO de gagner des points à son tournoi avec un bon plan transport ou hébergement ? La série de tournoi grenobloise l’a très bien compris avec son offre 100 % des joueurs hébergés, au départ les réactions étaient « omg c’est trop bien ! MERCI VOUS ÊTES TROP COOL ! » à la fin, c’est devenu « Je suis inscrit, vous m’hébergez où ? Non ça m’arrange pas, je préférerais là. Ok cool salut », la gratitude a laissé sa place à l’ingratitude.

D’autres tournois ont cherché à rendre le confort des joueurs optimal, mais au fur et à mesure si les TOs n’atteignent pas un certain degré de confort le tournoi est perçu comme insuffisamment worth it pour les joueurs, le tournoi se démène avec ce qu’il a à disposition pour se faire une place, fait généralement un échec avec ~40 personnes, et a du mal à décrocher du fiasco de son premier tournoi.

La faute ne revient clairement pas aux TOs du GRAS qui ont profité de leurs meilleurs atouts, il est également difficile d’accuser des joueurs qui ne cherchent qu’un naturel plaisir des plus pratiques, mais c’est une mentalité générale entre TOs-joueurs qu’il faut changer, il y a des efforts à faire des deux côtés pour que la communauté puisse continuer à se pérenniser.

 

5) Un respect du joueur indispensable envers le TO

 

Une mentalité assez désagréable s’est installé au fil du temps, celle qui exprime le devoir du TO d’être au SERVICE du joueur, la plupart des joueurs ne le ressente pas comme ça, mais ils l’expriment de manière très significative aux organisateurs en leur demandant de faire, de produire, et d’aider le joueur dans l’organisation de leur voyage et de leur weekend.

Il faut remettre 2 choses à leur place :

-La première étant que le TO réalise un travail bénévole, contre toute rémunération, qui impacte (plus ou moins selon l’ampleur du tournoi) sa vie privé, dans le seul but de d’aider la communauté à se promouvoir, et de proposer aux joueurs un événement qu’ils recherchent. Le TO propose son projet, les personnes s’y inscrivent ou non, ça ne devrait pas être plus compliqué que ça.

-Le joueur voit l’événement, il s’y intéresse ou non, se renseigne par lui-même ou par des questions si les informations données ne lui sont pas suffisantes, et choisi ensuite de venir ou non, il n’y a pas de négociation, ou de demande exagérée à réclamer. Il faut comparer ça à un événement commun. Prenez un concert, vous vous voyez demander un hébergement ? Discuter le prix des repas proposés ? Demander quel est le meilleur trajet depuis votre patelin ? (Insérer un rapprochement avec le seeding des pools) ? Non, le concert est proposé comme tel, si vous voulez y aller vous devez vous débrouiller, il doit être accepté comme tel.

 

Voici quelques absurdités que j’ai reçu dans ma carrière de TO, j’exclue les phrases god tier des smashers extrémistes déchus malgré tout, ce n’est pas par plaisir de dénonciation mais pour faire comprendre à un maximum de personne le genre de demandes qui nous sont à nous, TOs, bien trop déplacées… Les phrases sont authentiques, non modifiées (sauf signes significatifs qui pourraient laisser entrevoir l’identité du propriétaire), toutes issues de copier/coller, et le sens n’en est pas différent lorsqu’elles sont sorties hors contexte :

 

HÉBERGEMENT

 

-Salut, je compte venir au *****, comment comptes-tu m’héberger ?

***Vous devez vous débrouiller avec les infos données***

 

-Yo ! J’ai posté sur la page housing mais personne me répond… Je fais comment ?

***Vous devez vous débrouiller avec les infos données***

 

-Preums ! Je suis logé où ?

***Vous devez vous débrouiller avec les infos données***

 

-Salut ! Désolé je ne pense pas m’inscrire au tournoi, par contre je veux bien venir en spectateur, ya moyen que tu m’héberges ?

*plus tard après mon refus *

Lol, bon bah je viens pas alors, pas cool.

***Les joueurs ont en général la priorité sur les hébergements possibles, ça tient du bon sens***

 

-J’ai trouvé un hébergement chez *****, mais il a qu’un matelas une place et sans couverture, j’ai demandé à avoir de la place et un truc à me mettre sur moi parce que j’ai pas de place pour un sac de couchage, tu peux demander pour moi ?

***Les hébergements des joueurs ne sont pas toujours des 4 étoiles***

***Vous êtes assez grands pour gérer vos problèmes de confort seuls***

 

-JiM j’ai une grosse emmerde, j’ai raté le checking de mon hôtel et jsuis bloqué dehors, stp viens me chercher jsuis en galère là.

***Les TOs ont assez de galère dans leur organisation pour devoir gérer toutes celles de leurs joueurs, de plus ils ne sont pas responsables de vos problèmes***

 

-Wesh ! Ya moyen que tu m’héberges pour le ***** stp ?

*ma réponse, non car je ne vis pas dans la ville du tournoi cité *

ah ok, ben quelqu’un d’autre n’importe je m’en fiche

***Vous devez vous débrouiller avec les infos données***

 

-On peut dormir à la salle ?

*plus tard après mon refus *

Ok je viens pas alors.

***Pour info, l’hébergement à la salle n’existe plus (ou rare exception), si c’est ce que vous recherchez, changez de communauté***

 

-*veille du tournoi *

Yop, j’arrive un peu tard mais il reste de l’hébergement pour moi ?

*plus tard après mon refus *

Ok… Je trouve ça pas cool je m’inscris pensant trouver un hébergement et finalement je me retrouve comme un con sans nulle part ou dormir, et j’ai pas d’argent pour l’hôtel, je ne vais pas pouvoir venir du coup…

***Nous ne sommes pas responsable de votre incapacité à organiser votre voyage***

 

INSCRIPTIONS

(seulement le cas des tournois payants en ligne, les abus des tournois à inscriptions libres seraient bien trop nombreux et plus d’actualité)

 

-Salut, je me désiste, tu me rembourses par virement ou par envoie d’espèce ?

*plus tard après mon refus et explication que le non-remboursement est spécifié *

Ah en fait t’es en train de me dire que tu me voles mon fric là ? T’inquiète pas je vais le récupérer quand on se recroisera, prépare toi ******** va !

***Pensez à lire le règlement, la possibilité de remboursement revient à une liberté de désistement abusive et entraîne des frais Paypal indésirable***

 

-*fin des inscriptions dans 4min *

Yo ! J’ai voulu m’inscrire mais ça marche pas ! Smash.gg bug je crois ou paypal j’en sais rien ! Je fais comment !?

***De nombreuses relances sont généralement faites pour que vous n’oubliez pas les inscriptions, nous ne sommes pas responsable de votre incapacité à vous organiser***

 

-J’ai pas de carte bleu, je peux pas m’inscrire du coup ?

***Le paiement en ligne n’est pas là pour exclure les réticents aux CB, ou à Paypal, vous pouvez demander à vos proches en leur donnant un billet, et prière d’arrêter de nous faire croire que vous ne connaissez personne qui a une CB, pas besoin non plus de compte paypal pour payer avec***

 

-Ok je viens inscris moi ******

*explication du fonctionnement du paiement en ligne *

Sérieux c’est paiement en ligne ? C’est de l’arnaque, jamais personne viendra faites comme le gras sérieux, le meilleur tournoi au monde…

***Pour info, la moyenne des désistements dans mes tournois sans paiement en ligne est de 19%, avec paiement en ligne 7%, chiffres vraiment calculés***

 

-Ya que ** joueurs… Je m’inscrirai quand il y aura plus de monde peut être…

***Si tous les joueurs pensent ainsi, la communauté peut s’arrêter dès aujourd’hui***

-*jour du tournoi *

Au fait ***** ne vient pas finalement.

***Soyez honnête et compréhensif envers le TO, prévenez-le en avance et vous-même lors d’un désistement, pas besoin d’un mot du médecin, et excusez-vous auprès des personnes qui devaient vous héberger ou qui vous ont aidés lors de votre inscription, le savoir-vivre est le respect est important dans une communauté***

 

-Je veux bien venir, mais je n’ai pas trop d’argent en ce moment, organise un crowndfunding pour moi et ça peut se faire

***Le crowndfunding est la pire chose qui soit arrivé à la communauté, de plus en plus de joueurs estiment mériter d’être payé pour venir, ou n’hésite pas à se faire plaindre en précisant qu’ils ne peuvent plus faire de tournoi à cause de leur finance, j’encourage les TO à ne pas rentrer là dedans (sauf pour un vrai top player lointain)***

 

PRIX

 

-T’abuse un peu sur la durée de l’early bird non ? C’est bien trop tôt je peux pas savoir si je viens

***Le prix est proposé ainsi, libre aux gens de venir ou non, il ne sera en aucun cas discuté***

-Je trouve franchement que c’est de l’arnaque de payer une entrée pour 3 jours alors que je ne veux venir que pour 1 jour

***Les prix proposés (du moins dans mes tournois) sont pour une entrée, pas une durée***

 

-**€ pour un tournoi de ** joueurs mdr et puis quoi encore

***Le but des TOs est d’amortir ses coûts avec le prix d’entrée, pas de s’acheter une résidence secondaire, évitez tout reproche désagréable et inutile***

 

FORMAT DU TOURNOI

 

-Tu peux pas faire passer plus de joueurs en bracket ? C’est assez crade comme format.

***Le format est annoncé avant l’inscription, s’il ne vous convient pas ne venez pas, d’autant plus qu’un side event est régulièrement proposé pour les joueurs qui ne passent pas en bracket***

 

-On peut faire passer la finale du bracket amateur sur le stream ? Et avoir un lot pour le gagnant ?

***Le bracket amateur est un privilège, si certains tournois le récompense c’est leur choix, mais ne demandez pas plus que ce que vous pouvez avoir***

 

-Je peux faire mon MM salty suite contre ****** (joueur de ma région de niveau faible avec qui je joue tout les jours) ? Jte promet que ça va couler du sel !

***Prière d’arrêter de chercher à intégrer vos délires private joke et de les exposer en tournoi, une salty suite regroupe des rivalités vraiment reconnu, pas des combats d’infirmes de copains de quartier***

 

POOLS ET SEEDING

 

-Sérieux tu m’as mis avec ***** ? Ça fait 10x que je tombe contre lui !!

***L’ordre de priorité lors de la fonte des pools est le suivant : Seeding, gestion des wave le cas échéant, provenance, et ensuite viennent match récemment joués et la fréquence d’un même personnage, les TOs ne peuvent pas s’accorder parfaitement avec tout ça, de plus ils ne peuvent pas se renseigner sur l’historique de chaque joueur pour le plaisir de chacun***

 

-Si je finis **em de pool je vais tomber contre ***** (mon pote) au 3em tour, tu peux pas m’échanger avec ***** ?

***Les affrontements de joueurs de même régions loin dans le bracket ne peuvent être éviter, de plus les upset existent et ils sont ingérables, concentrez-vous sur votre tournoi plutôt que sur le travail des TOs***

 

-*malgré un seeding caché *

Tu m’as vraiment seedé en dessous de ***** ? Je l’ai battu à *****

***Si le seeding de chaque tournoi devait être fait avec l’accord de chacun, les pools ne seraient jamais unanimes, apprenez à accepter le choix des TOs***

 

-Je peux voir le seeding ?

***Non, le seeding est un document personnel du TO qui ne doit en aucun cas faire l’objet d’un partage dans le but de débattre de sa validité***

 

COMMUNICATION

 

-*Après des tags de joueurs n’ayant pas répondu *

Laisse moi te dire que ta méthode de communication est exécrable

***Si vous ne souhaitez pas faire l’objet de relances, dites juste non à la demande quand vous la voyez, c’est généralement plus efficace que des critiques***

 

-*Après avoir vu 2 post publiques « je vais au ***** qui m’héberge ?» je demande à la personne quand elle souhaite s’inscrire, 2em relance*

Putain non JiM je ne vais pas à ton tournoi fout moi la paix !

***Cas rare, mais soyez cohérent dans vos démarches***

 

-*Après avoir reçu un « ouais je compte m’inscrire vers *x date* », relance à cette date*

*pas de réponse (malgré un vu), 3em relance espacée d’une semaine chacune*

NON !!!

***Il n’y a aucun problème à ne pas venir, il n’y a également aucune obligation d’informer l’organisateur de son intention de venir ou non, mais répondre de manière respectueuse est un minimum***

 

-*Après un 1er mp « yop ! Ça t’intéresse de venir au ***** (+ infos tournois)*

Tu soules tout le monde JiM, ya des gens qui hésitent à te bloquer, et si tu continues avec moi je te bloquerai aussi

***Les messages privés ne doivent pas être perçus comme une pression, et s’ils le sont malgré tout un simple « merci de ne plus me mp, je me débrouille » suffit à stopper tout, inutile d’en venir à diverses menaces, les TOs ne souhaitent qu’organiser un tournoi pour vous, pas vous tourmenter***

 

AUTRE

 

-*2 jours après la fin du tournoi *

Salut, où est mon cash prize ?

***Il est vrai que certains joueurs ont eu de mauvaise expérience sur la récupération tardive du cash prize, mais attendez au moins 1 semaine, à la fin d’un tournoi les TOs ont d’autres priorités***

 

-*2 jours après la fin du tournoi *

Pourquoi il y a toujours pas les VODs ?

***Inutile de mettre la pression, les streamers font généralement de leur mieux pour publier les VODs quand ils peuvent, leur mettre la pression ne fera pas avancer les choses plus rapidement***

 

CONCLUSION

 

Voilà quelques exemples que j’ai pu recenser, à savoir que beaucoup d’entre eux ont été répété à plusieurs reprises par différentes personnes, j’en ai oublié certains, et je n’en ai pas mentionné d’autres car il m’aurait été compliqué de resituer le contexte.

J’ai donc subit un peu plus d’une 50aine de cas d’abus, de demandes farfelus, de plainte, et d’agression.

Je rappelle que le but de ce texte n’est pas de dénoncer qui que ce soit, ou de régler mes comptes, je souhaite que ces citations ne fassent pas l’objet de recherche, ou de débat, elles sont représentés comme étant le reflet d’une nouvelle génération constamment insatisfaite qui je l’espère, prendra conscience de l’impact que peuvent avoir ce genre de message.

Certaines de ces citations ne vous paraîtront peut être pas si choquante, je ne souhaite cependant pas en discuter, prenez ceci comme un tout.

 

A tout les joueurs, pour être un bon participant qui ne nuit pas à la bonne organisation d’un tournoi, vous devez :

-Être au maximum autonome dans votre organisation de voyage et d’inscription, ne contacter le TO que lorsque vous avez besoin d’un complément d’information ;

-Accepter les termes proposés, s’ils ne vous plaisent pas ne venez pas, si vous êtes déjà inscrit c’est comme si vous avez cochez la case « j’accepte les termes du contrat », ne négociez pas.

 

6) Le devoir d’un TO

 

Il est déjà difficile d’appeler ça un devoir lorsqu’il s’agit d’un travail bénévole.

Cette partie là fera plus office de conseils pour les TOs, les choses à faire, à ne pas faire, par mon expérience. Ce ne sera pas des conseils techniques, plutôt des conseils globaux.

 

-Dans un premier temps, le TO doit réaliser la création de son tournoi, la réservation d’une date sur le calendrier Européen en parallèle de l’obtention de la salle, le nombre de set up, le choix du format, le planning, la rédaction de toutes les informations utiles aux joueurs avec s’il le souhaite une aide à l’hébergement et au transport, toute cette partie là ne doit être gérée que par le(s) organisateur(s).

 

-Vient ensuite la phase de communication, une fois que toutes les données fixes sont validées, ces données ne doivent pas changer sauf recours particulier et dans un sens progressif (augmentation de la capacité du tournoi, rajout d’avantages, surprises…).

Je conseille à tous les TO de se créer un planning de communication, de manière à espacer de manière continue ses publications, et de choisir des moments clés pour les poster (rebondir sur la fin d’un autre tournoi par exemple).

Pour un tournoi de ~100 joueurs ou plus, vous pouvez prévoir 4 mois de communication avant le tournoi en espaçant les informations à 2 semaines chacune par exemple.

Exemple de publication à placer : Teaser, Ouverture des inscriptions imminentes, nouveau gros joueur inscrit, fin du early bird/late ticket dans        1 semaine/1 jour, activités particulières (after, crews, side event, tombola, jeu…)…

Vous devez dès le début prévoir quand vous allez publier chaque publication, avec évidemment des dates flexibles en fonction des informations qui peuvent arriver à l’improviste, grâce à ça vous gagnerez du temps le long de la communication, vous ne réfléchirez qu’une fois et n’aurez plus qu’à agir.

Ne négligez pas la fatigue que peut entraîner une communication au jour le jour, c’est très chronophage et cela peut avoir un fort impact sur votre moral et sur votre envie de TO à long terme.

 

-On arrive à la phase la plus compliquée, tout est en place, il ne manque plus qu’à remplir le tournoi.

La légende dit que les top players ne viennent que lorsqu’il y a déjà beaucoup de joueurs, mais elle dit aussi que les joueurs lambda ne viennent que lorsqu’il y a des top players. Selon la taille de votre tournoi, le plus dur est de faire remplir 50 % rapidement pour montrer ce tournoi amène de l’engouement.

Première préconisation, récompenser les premiers inscrits par un ticket Early bird, ce système de venue fee moins cher me paraît dorénavant indispensable pour remplir rapidement un tournoi. Dans le cas d’une venue fee fixe tout le long, les joueurs ne verront pas l’utilité de s’inscrire tôt, ils s’inscriront tous tard pour voir l’engouement du tournoi, avec la fameuse phrase « je m’inscris s’il y a du monde ».

Beaucoup de tournoi ont fait les frais de cette phrase et sont passés d’une capacité de 64-80 joueurs à ~30-40 joueurs inscrits. Le early bird me semble aujourd’hui une obligation (je sous-entend bien évidemment que le paiement en ligne l’est aussi, il n’est plus concevable en 2017 d’organiser un tournoi sans paiement en ligne, les joueurs profitent bien trop de leur possibilité de désistement facile), d’autant plus que les joueurs peuvent appuyer votre offre de early bird avec les prix de transport moins cher et la possibilité de trouver les meilleurs plans d’hébergement avant tout le monde.

Deuxième préconisation, motiver les joueurs locaux à vraiment faire l’effort de s’inscrire en premier, ils sont presque sûr de venir au gros tournoi devant chez eux, c’est à eux de mettre la main à la pâte et de grossir le nombre d’inscrits pour donner envie aux étrangers à la région de venir. Ayez une vision géographique grandissante de vos joueurs à viser, une fois que vos locaux se sont suffisamment inscrits visez les régions voisines qui ont moins d’effort à fournir pour venir que les régions plus éloignées, et petit à petit augmentez votre zone de chalandise.

N’hésitez pas à demander l’aide des joueurs influents de chaque région, ils auront plus d’impact sur leurs joueurs et feront plus facilement un voyage groupé avec l’effet de masse.

Enfin, visez quelques tops à ramener en les contactant directement, en leur vendant le tournoi comme un vrai commercial, ne vous laissez cependant pas embarquer dans des privilèges exagérés comme des entry fees offertes, hôtel payés ou un crowdfunding, certains top (et même des joueurs de niveau moyen) n’hésite pas à profiter de leur prestige pour obtenir des faveurs.

 

-Attention, je conseille aux TOs de se faire un tableau avec les joueurs contactés.

Faites la promotion de votre tournoi, et notez la réaction des joueurs pour savoir s’il faut continuer à les cibler ou s’il faut justement ne plus les relancer.

Il y a plusieurs type de réaction :

*Oui je m’inscris direct * si le joueur s’inscrit c’est gagné, sinon vous pouvez le relancer quelques jours après.

*Oui je compte m’inscrire à telle date * attendez la date + 2 jours environ pour le relancer.

*Je pense venir mais je ne sais pas quand je vais m’inscrire * relancez-le 1 mois plus tard pour voir s’il compte toujours venir.

*Je ne sais pas, je verrai * par expérience ça veut dire non, mais que le joueur n’ose pas le dire, retentez 1 mois plus tard et si rien ne change alors abandonnez.

*Non je ne viens pas * pas de relance.

Notez bien chaque réaction dans un tableau pour éviter de spammer inutilement des joueurs.

 

Note pour les joueurs : Ce système a pour but d’avoir un suivi de l’engouement du tournoi, il vise à connaître le nombre de joueurs qui comptent s’inscrire pour avoir un nombre prévisionnel de participants, c’est indispensable pour faire venir des tops (pour calculer le cash prize).

Beaucoup de joueurs m’ont remercié de les avoir relancé car ils avaient oubliés, mais beaucoup de joueurs m’ont également ignoré, maudit, voire même agressé pour certains, par agacement des relances, pour ces derniers vous avez toujours la possibilité d’avoir la politesse et la sympathie de demander à ne pas être relancé si cela vous importune.

Beaucoup d’effort sont fournis par les TOs pour réaliser le meilleur tournoi possible, vous ne leur devez officiellement rien (surtout si vous ne souhaitez pas participer) mais être désagréable et irrespectueux envers des TOs qui se déchirent pour une communauté est contre productif. Donc soyez intelligent et prenez 5sec pour dire « non merci » ou même économiser 1sec et dites juste « non » si vous avez le besoin insoutenable d’être aigri. Cet effort totalement dérisoire de votre fera économiser beaucoup de temps au TO.

 

-Et enfin, la phase que tout le monde aime, celle de la création des pools, puis du démarrage du tournoi. Une phase qui ne dure qu’une semaine, sur 4 mois de travail, une partie émergente très courte mais qui permet enfin de concrétiser les efforts fournis.

Je rappelle aux TOs que j’ai conçu différents documents pour faciliter ces tâches, je peux vous les partager avec plaisir :

*Un tableur de création de pools, qui permet de faciliter la visibilité du seeding et de la répartition en pool, mais surtout qui permet d’avoir un bracket projeté en fonction de vos pools (afin de voir les éventuels re-match ou les rencontres de personne de même région).

*Un tableau récapitulant les meilleures répartitions en bracket pour éviter un maximum les re-match tout en respectant le seeding (répartition en grande partie similaire à la dernière mise à jour de smash.gg)

*Un tableau d’ordre de match de pools en round robin (similaire à celui que Challonge propose), il vous permet de faire jouer les joueurs de manière égale, de ne pas attendre un retardataire, de contrôler l’avancé de votre pool, et également de choisir des match à mettre sur stream dans différents rounds.

 

Important, pensez à cacher au maximum votre seeding, ce dernier est confidentiel, vous devez évidemment au préalable le réaliser avec des ranking à jour (s’ils existent) et l’avis de quelques joueurs de confiance, mais autrement il ne doit pas être publié. Ignorez les plaintes et recommandation au sujet du seeding, à ce stade de l’organisation vous n’avez pas de temps à accorder pour vous justifier.

En ce qui concerne les pools, vous pouvez jeter un œil rapide aux plaintes, s’il s’avère que vous avez laissé une coquille dans une pool (ce qui est humain, c’est un exercice compliqué) vous pouvez modifier, dans le cas d’une plainte futile « je l’ai déjà affronté la semaine dernière », « c’est ma bête noire c’est pas juste », « j’ai la pool de la mort », « je veux être sur le stream », continuez à ignorer.

Voilà, vous n’avez plus qu’à profiter de votre tournoi, sachant que je vous conseille d’être plusieurs pour l’organiser, et je confirme qu’il n’est plus possible d’organiser et de jouer en même temps dans un tournoi de +80 joueurs,

 

7) Ce que cette expérience m’a apportée

 

Après 5 ans de TOing (et 8 ans de joueurs), je me retrouve grandi de cette expérience, j’ai appris des choses qui m’ont servi dans la vie de tous les jours.

 

-De l’assurance, être capable d’organiser un événement qui regroupe des joueurs de toute la France, avec tous les aspects techniques et humain qui le regroupe, c’est assez impressionnant, on se surprend soi-même et on se sent capable d’entreprendre plus de projets dans la vie.

 

-De la tolérance, on apprend à vivre avec des personnes de tout type de personnalité, mais malgré les grosses différences qui pourraient nous séparer, nous sommes unis par une passion commune. J’ai appris à apprécier des personnes auxquelles je n’aurais jamais oser essayer de parler avant tout cela.

Depuis quelques temps, certains joueurs se focalisent sur les attraits de la personnalité via un test, le MBTI. Je m’y suis intéressé avec amusement, et j’ai remarqué grâce à ce test que malgré ma forte nouvelle tolérance, j’ai beaucoup de mal à accepter les côtés désordonnés des « P ». Je suis ESTJ, 100 % J, je travaille comme technicien hydraulique, et dans le travail comme dans la vie je n’ai jamais été récompensé à être ordonné, mais j’ai été blâmé sur les rares désordres que j’ai pu avoir dans mes affaires, mes dossiers ou mon planning, et ça dans mes 3 différents travaux dans ce milieu. J’ai grandi et professionnellement évolué dans un milieu où les P seraient en enfer, c’est pourquoi malgré ma tolérance, j’ai énormément de mal à comprendre comment des joueurs peuvent attendre la dernière minute pour s’inscrire, aller à un tournoi sans prévoir leur retour, se dire « je prend le dernier tram j’arriverai pile à l’heure », ce sont des choses qui me dépassent et que malgré mon expérience j’ai le défaut de toujours avoir du mal à l’accepter.

 

-Du recul sur la communauté, j’ai pu voir le véritable fonctionnement de l’organisation d’un tournoi, de la gestion de la communauté à grande échelle, voir où sont les aspects négatifs, les points d’avenir, les possibilités d’évolution…

 

8) Aujourd’hui, c’est la retraite

 

Ma retraite se décrit ainsi :

Je ne souhaite plus organiser de tournois en dehors de Montpellier de manière définitive.

Je ne souhaite plus organiser de gros tournoi Melee à Montpellier pendant au moins 1 an (très peu de chance malgré tout que je reprenne).

Je ne souhaite plus continuer à gérer entièrement ma communauté Montpelliéraine, j’accompagnerai la personne qui voudra prendre la relève, dans le cas contraire je l’a laisse à l’abandon.

Je continue à organiser les espaces jeux-vidéo Japan Sun, Japan Matsuri, et autres événements non compétitif de manière light, simplement pour m’amuser (car simple à organiser) et pour continuer de faire survivre temporairement l’association STA.

Je ne souhaite plus participer en tant que joueur à des séries de tournois de type moyen, je ne participerai désormais qu’à 3-4 tournois grands max par an, la HF-lan melee edition, l’Arcamelee, le GRAS selon comment il évolue, un major européen à voir (RIP le meilleur tournoi d’Europe le HEIR), et peut être un tournoi qui s’avérera suffisamment intéressant au dernier moment.

Je souhaite dorénavant redevenir un joueur lambda, qui participe aux événements de la communauté seulement quand cela me chante, tout en respectant profondément les personnes qui continuent à se battre pour qu’ils aient lieu.

 

Voici les raisons de ma retraite :

 

-De la fatigue bien évidemment, 5ans d’organisation de plus en plus importante c’est éprouvant, d’autant plus qu’à la fin du LAST 6 nous avons eu la mauvaise nouvelle que la salle ne nous serait plus disponible gratuitement. Nous avons dû dès septembre 2016 chercher une nouvelle salle, faire des visites, des test, l’organisation du MASTer a donc durée 10 mois exactement, juste après le LAST 6 dont l’organisation a durée 6 mois également. Cet enchaînement m’a vraiment achevé.

 

-Deux de nos 4 membres de la STA s’arrêtent définitivement, il ne m’était plus possible d’organiser un second MASTer, et je ne connais pas assez de Montpelliérains de confiance suffisante dans l’organisation pour signer une année suivante.

 

-Je ne suis pas superstitieux, mais j’ai eu une sacré chance au travail. J’ai travaillé pendant 2 ans dans un poste qui ne me plaisait pas tant que ça, et qui en plus devait se terminer le 30 juin dernier. Pendant les mois d’avril – mai j’ai très mal vécu ma situation précaire. J’ai passé 3 étages d’entretien pour un poste dans une collectivité qui me plaisait vraiment, avec un test écrit que j’ai complètement raté, on était 33 postulants à l’origine, et 3 pour le dernier entretien. J’étais très peu confiant, et j’ai commencé à chercher ailleurs.

J’ai finalement été sélectionné, mi juin pour commencer 2 semaines plus tard, c’est un poste permanent qui peut devenir un CDI si j’obtiens le concours de technicien territorial en Juin 2018. Je ne peux pas laisser cette chance me passer sous le nez, j’ai l’impression que tout s’est mis en place pour que je fasse une vraie pause smash, et c’est le moment.

 

-L’ingratitude des joueurs de manière générale est assez pesante, j’ai vraiment l’impression de « devoir » des choses aux joueurs, de subir leur mécontentement, leur agression pour certain, alors que je ne veux qu’organiser un tournoi agréable pour tous. Je ne recherche pas la gratitude de chacun, mais ne recevoir quasiment aucun merci, ni pour les organisateurs, ni pour les staffs, et arriver chez soi les premiers mp que l’on reçoit c’est les critiques sur l’événement (même si ce n’est pas dans un esprit malsain) c’est très dur à supporter, ça donne l’impression d’être un ouvrier qui a bien fait son boulot mais qui peut mieux faire. C’est un sentiment que je ne veux plus avoir à ressentir.

-Les divers aléas de la communauté m’ont amenés il y a 3 ans une plainte contre moi, une simple phrase facebook « Plutôt que se séparer dans 2 tournois, mieux vaut aller au *****, on sera plus nombreux » a provoqué la colère de l’autre l’établissement et m’a offert un appel de la gendarmerie directement à mon travail, avec en plus de ça des menaces physique vis à vis de certains joueurs encore mineur. Ça m’a démoralisé pendant 1 an mais j’ai repris goût à l’organisation après avoir pu écarter les joueurs à problème.

Aujourd’hui, un autre de ces joueurs mentalement malade continue sans cesse de me faire des menaces de mort, malgré les nombreuses preuves, le ban de ce dernier dans la communauté française, et 3 plaintes de différents joueurs contre lui, la gendarmerie ne veut pas intervenir.

Je refuse de mettre ma vie en danger pour un jeu vidéo tant que cette personne sera toujours en liberté et potentiellement armée.

 

Voilà, même si le choix n’appartient qu’à moi, je pense que beaucoup comprendront ma décision.

Je souhaite BEAUCOUP BEAUCOUP de courage aux futurs TOs, et j’espère que la mentalité des joueurs français changera en faveur des TOs qui se démènent pour nous, car sans TO, la communauté disparaîtra très vite.

Top 10 DjaGoF combos – GRSmash

Awakening III – Le Travel Guide français

Dans cet article, voyons comment aller à l’Awakening III pour pas cher, le week-end du 21-22 octobre. Munich est une jolie ville, c’est un peu le Nantes allemand (meilleure commu d’Allemagne ?) avec une scène émergente et hyper dynamique, et le tournoi n’a eu que des bons retours l’an dernier.

Image may contain: 1 person, sitting, crowd and text

Le trajet

J’ai pas de sous et plein de temps

Là, vous connaissez déjà la solution : prendre le bus ! (En général.) Voilà la meilleure option que j’ai trouvée.

  • Depuis Nantes : 181€
    • Aller : bon alors oui. Oui. Officiellement, à 53€50, le bus Eurolines est moins cher que l’avion. Mais le bus, c’est 22 heures de route, et l’avion c’est 3h25 pour 86€ avec Air France, en partant à 11h20.
    • Retour : bon là, pareil, vous avez Eurolines et son retour à 53€50, ou alors vous avez Air France et un retour à 95€ lundi à 9h40, avec une correspondance à Paris.
  • Depuis Paris : 80€
    • Aller : comme pour les Nantais, il y a bien des bus à 10€ de moins, mais ça fait 18 heures de trajet. En train, vous en avez pour un peu moins de 6h en partant de la gare de l’Est à 15h55, pour 45€.
    • Retour : vous avez un Flixbus de nuit pour 33€, ou alors vous avez un avion lundi à 16h pour 35€, si vous avez trouvé un hébergement pour dimanche soir.
  • Depuis Lille : 86.90€
    • Aller : Allez au Syndicate et laissez tomber. Votre option la moins chère, c’est de prendre un bus (39€90 pour un Flixbus de nuit, 56€80 pour partir à 7h25 du matin et arriver à 23h35).
    • Retour : ouais, y’a bien un Flixbus qui part à 7h15 pour 46€90
  • Depuis Lyon : 76.90€
    • Aller : si vous n’avez rien contre les bus de nuit, pour 29€, partez à 21h20 vendredi et arrivez à 8h55 samedi. Ou partez à 21h20 jeudi et arrivez à 8h55 vendredi. (Flixbus)
    • Retour : prendre le bus de nuit à 21h à la gare routière de Munich. Ça vous fait arriver à 8h35 et ça coûte 37€90. Vous avez trouvé un hébergement pour la nuit de dimanche à lundi ? Si vous le prenez lundi à 21h, vous en avez pour seulement 29€. (Flixbus)
  • Depuis Montpellier : non. Oubliez.

J’ai des sous mais pas le temps de niaiser

Pas possible de sécher des cours ou de poser des congés ? C’est pas grave, j’ai quand même votre dos.

  • Depuis Nantes : 276€
    • Aller : prenez l’avion à 18h45, avec Air France. 102€.
    • Retour : j’ai pas trouvé grand-chose, mais Brussels Airline a bien un retour à 18h20 pour 174€.
  • Depuis Paris :
    • Aller : il y a un avion à 18h05 et un autre à 21h avec Air France, tous les deux à 46€.
    • Retour : désolée, mais soit vous prenez une solution de nuit, soit vous posez votre lundi. Si vous devez vraiment être au travail lundi, vous pouvez prendre le train à 3h24 du matin et arriver à 9h51 à la gare de l’Est pour 39€, mais je n’ai pas trouvé mieux.
  • Depuis Lille : impossible. Désolée.
  • Depuis Lyon : 187€
    • Aller : avec Air France, vous pouvez partir de Lyon Saint Exupéry à 18h40 et arriver à 22h30 pour 107€.
    • Retour : je ne sais pas à quelle heure finit le tournoi, et l’aéroport n’est pas tout près de la ville. Mais si vous n’avez vraiment pas le choix, il y a un retour à 18h10 avec Air France, qui vous fait atterrir à 22h05 pour 80€.
  • Depuis Montpellier : y’a rien pour vous, de ce que je vois.
le centre-ville de munich

Le centre-ville de Munich, pas du tout à côté de la salle non plus.

L’hébergement

Notez pour commencer que l’hébergement à la salle est gratuit de vendredi à dimanche et qu’ils ont même des douches (utilisez-les, s’il vous plaît).

  • En AirBnB : à 40€ par personne par nuit, vous pouvez vous en sortir.
  • En auberge de jeunesse : en dortoir, 25€/nuit peuvent suffire.
  • En hôtel : en partageant une chambre à 2, vous payez chacun 25€ par nuit (50€ chacun pour le week-end, donc)
  • Chez un Smasheur : les joueurs locaux avaient hébergé pas mal de monde l’an dernier, mais faites vite, ce tournoi devrait être beaucoup plus gros.

S’inscrire : smash.gg/awakening3

Des bons plans, envie que j’ajoute une autre ville pour le prochain article « travel guide », envie de proposer un tournoi à couvrir ? Discutons-en dans les commentaires de l’article.

Le ruleset recommandé Melee It On Me est arrivé !

Cet article est la traduction de cette introduction au ruleset : http://www.meleeitonme.com/ruleset/ S’il y a une demande pour la traduction du ruleset entier, elle sera faite et postée. Le ruleset français, disponible sur lefrenchmelee.fr, ne change pas.

Raisons de faire le règlement

Super Smash Bros. Melee est un jeu qui évolue constamment. On découvre des nouvelles techniques, on dépasse les limites du jeu, on définit en permanence une nouvelle idée de niveau maximum. Parfois, le jeu évolue tellement que de nouveaux sujets émergent et pourraient changer le paysage mondial du jeu, et il faut que les organisateurs de tournois prennent une décision. La scène Melee a eu pas mal de ces moments en 2007, et il est temps de travailler sur un ruleset normalisé. Voilà pourquoi.

Raison #1: La scène mondiale a besoin d’un règlement modifiable

Vous vous demandez comment on modifiait le ruleset jusqu’à maintenant ? Ben… Y’avait pas vraiment de mofidifications. En gros, les règlements changeaient quand un major décidait de changer quelque chose, et que les autres suivaient. Par exemple, quand Pound 4 est passé à 10 stages légaux, puis quand Apex 2012 est passé à 6, pareil pour le format des sets. Melee, dans le monde entier, a besoin d’un moyen facile de mettre à jour le règlement d’un jeu qui évolue constamment.

Raison #2: Nos majors ont besoin de formats et de règlements standardisés

Ce n’est pas un secret : d’un major à l’autre, actuellement, beaucoup de choses changent. On voit des tournois où un organisateur veut imposer une règle qui ne plaît à personne et qui enlève une partie de leur plaisir aux joueurs et aux spectateurs. On voit des majors où une règle est interprétée d’une certaine façon, et d’une autre au major suivant. Soyons clairs et évitons ces confusions.

Raison#3: Il faut réagir aux nouvelles technologies développées

20XX training packs. Les hacks sur carte mémoire. Les manettes SmashBox et leurs variantes. Et bien d’autres encore. On a de plus en plus de technologies en rapport avec Smash, qui permettent pour la première fois aux joueurs de modifier le jeu pour s’entraîner et pour les tournois. Pour le bien des joueurs et des spectateurs, il nous faut une compréhension claire de ce qui est légal et ce qui ne l’est pas, à partir de maintenant.

C’est avec cette volonté qu’un Comité des Compétitions a été fondé, pour créer un règlement standardisé et construire un processus d’amendements du règlement pour l’avenir. Ce document va résumer ce qu’on a appris pendant les premier pas de notre processus, puis présenter ce qu’on a fait pour prendre en compte la prochaine étape de la scène Melee. Aucun gouvernement ne force qui que ce soit, à l’heure actuelle, à utiliser le ruleset standardisé, mais les membres fondateurs du Comité des Compétitions et tous les signataires de ce document s’engagent à l’utiliser dans les tournois qu’ils organisent. Notre objectif n’est pas de forcer la main des organisateurs des tournois, mais d’informer la communauté de ce que nos majors actuels pensent de différents sujets de controverse.

Structure et Processus

La structure du Comité des Compétitions se base sur le principe que le règlement doit refléter une représentation équilibrée des points de vue des organisateurs de tournois importants, en plus de la communautée Melee en général (incluant des joueurs, des commentateurs et des streamers). Par le passé, la décision était prise entièrement par les organisateurs, avec l’idée que si les TO avaient un mauvais règlement, les gens n’iraient pas à leurs tournois. Mais avec la croissance de la communauté de Melee, les TO et les autres groupes ont parfois eu des envies différentes, et ne se sont parfois pas compris sur certains points. Les organisateurs ont une responsabilité, celle de répondre aux volontés exprimées par la communauté, et les spectateurs et participants aux événements doivent faire partie du processus de réflexion, et respecter les problèmes auxquels les organisateurs doivent faire face. Le Comité des Compétitions a pour tâche de faciliter ce processus.

À cet effet, le Comité des Compétitions est constitué de deux chambres :

  1. 5 leaders de la communauté (The Leadership Panel, ou « The 5« )
  2. 25 représentants de la communauté (The At-Large Panel, ou « The 25 », dont les membres restent à déterminer)

Nous espérons faire passer le message ici que nous avons un comité et un processus de modification qui permet le changement, et que ceci est notre priorité, plus important que d’avoir un ruleset parfait dès le premier essai, ou que de trouver un processus qui soutiendra le résultat précis que nous espérons obtenir. Les changement de règlement à l’aveugle rendent le ruleset victime des humeurs instables de la communauté et du TO du prochain major du calendrier. Le processus est plus important que tout changement d’une règle précise.

Le processus de modification (amendements)

Pour respecter le principe de représentation équilibrée, une règle ou un changement procédural doit être approuvé par les deux chambres pour intégrer le ruleset standard. La proposition d’un amendement est ouverte à la communauté entière : pour la première fois dans l’histoire, n’importe qui peut contribuer concrètement au règlement mondial de Melee. Les amendements sont d’abord votés par The 5. Un amendement qui obtient la majorité dans cette première chambre passera aux 25, et rejoindra le ruleset standard s’il est voté par la majorité de cette deuxième chambre.

Avec ce système, un « oui » du Leadership Panel est soit un soutien explicite de la modification, soit une demande aux 25 de décider ensemble. Le Leadership Panel publiera généralement une explication de son vote.

Nous pensons que certaines règles du ruleset présenté ici feront l’objet d’un amendement : c’est voulu et c’est pour cette raison que nous avons choisi d’avoir une stratégie traditionnelle, mais ouverte d’esprit, pour cette première version. Certains des votes de départ ont été faits pour être modifiés : la plupart d’entre nous pensait que le processus d’amendement est plus approprié pour les propositions les plus radicales. De cette façon, plus de voix pourront s’exprimer et voter, ce qui donnera une meilleure idée du sentiment de la communauté.

Cela dit, nous avons pris quelques décisions qui méritent d’être soulignées dès le départ. Ces décisions ne sont pas toutes unanimes, et nous ne reflétons ici que l’opinion de la majorité.

Le Ruleset

Le coaching pendant un set

Avec la croissance de la scène compétitive, nous avons gagné beaucoup de choses géniales, y compris l’émergence d’un nouveau type de Smasher : le Coach. Nous apprécions beaucoup la contribution du Coach en dehors du jeu, mais trouvons des conséquences négatives à sa présence pendant les compétitions :

  1. Le jeu n’est plus strictement 1 vs 1. S’adapter à son adversaire est une compétence très importante, et le coaching en plein set empêche de profiter de cette compétence au maximum. Nous recommandons la lecture de cet article d’Amsah (NdT : en anglais) sur ce point, il est très intéressant.
  2. C’est injuste. Avoir un coach est un avantage clair si votre adversaire n’en a pas. Les joueurs sponsorisés par des équipes profesionnelles ont plus de ressources, et plus de chances d’avoir un coach dédié, donc si le coaching entre les sets est légalisé, « on ne prête qu’aux riches ».
  3. C’est logistiquement problématique. Le coaching mid-set prend du temps, frustre les spectateurs, fait durer le tournoi plus longtemps. Pour que le coaching mid-set devienne autorisé, il faudrait qu’on fixe des limites de temps strictes, ce qui demanderait plus de travail des organisateurs qui ont des tâches bien plus importantes à effectuer, surtout si on doit chronométrer le tournoi entier et pas seulement les setups de stream.

Les manettes

Pendant bien longtemps, on a fait des encoches sur les manettes, et à peu près personne ne s’en est plaint. Les encoches ne sont pas un avantage assez important sur les manettes sans encoches pour nécessiter une règle dédiée. Les angles, les mouvements sont appris sans trop de difficulté. Les encoches et autres petites modifications, comme enlever les ressorts des gâchettes, peuvent être faites par la plupart des gens sans difficulté, et ne demandent pas l’accès à du matériel spécifique ou à un expert. Nous avons donc décidé d’autoriser ces modifications extérieures.

Le signal de sortie de la manette, par contre, ne devrait en aucun cas être altéré par un élément externe customisé. Si, à l’avenir, la communauté décide que ces modifications de matériel sont modifiées, elles seront normalisées par le comité et ne seront fournies que par les organisateurs de tournois. Nous reconnaissons bien qu’il existe un problème de vérification systématique des manettes et qu’il faudra trouver des solutions, qui pourraient inclure des modifications de hardware et/ou de software, si un consensus est atteint sur la gravité du problème.

Pour les manettes non-Gamecube : le choix d’interdiction du comité doit être inerprété comme une interdiction conditionnelle, pendant le débat général sur les manettes non-Gamecube et manettes de type box. À notre avis, l’utilisation d’une manette de GameCube est intrinsèque au jeu en raison des compétences demandées, et le poids de ce principe, l’intégrité du jeu doivent être prises en compte au même niveau que les avantages potentiels de ces manettes.

Nous travaillons avec ce principe à l’esprit : les manette non-GC ne devraient pas avoir d’avantage non négligeable sur les manettes GC, sauf une meilleure accessibilité. Les joueurs dans leur ensemble ne devraient pas avoir à réfléchir à quelle manette utiliser. Les différences devraient donc pousser les joueurs à très, très rarement choisir la manette non-GC plutôt que la manette GC, sauf s’ils ont un besoin d’accessibilité particulier réglé par une manette non-GC. La difficulté actuelle est d’énumérer toutes les différences possibles entre les manettes GC et les autres (par exemple les box), parce que les mécanismes de la manette GC et de lecture des inputs de GC sont tellement complexes, en plus de leurs variations de fabrication, que les solutions à ces problèmes seraient des débats complètement à part.

Quand nous parlons d’accessibilité, nous parlons de la possibilité d’usage par des joueurs atteint d’un handicap physique ou blessés physiquement, ou qui sont voués, s’ils continuent à jouer sur une manette GC, de développer un handicap ou une blessure physique. Nous pensons que l’idée qu’une manette de type box devrait être autorisée pour attirer les joueurs de la FGC est un pur fantasme. Nous ne sommes pas convaincus que les efforts nécessaires pour réfléchir à une modification ergonomique de la manette GC ont été déployés. Les manettes de type box règlent certains problèmes ergonomiques, et en créent d’autres aussi. Les TOs en général ne sont pas en mesure de soutenir les manettes de type box comme des solutions ergonomiques, et il serait irresponsable de le faire. Si nous décidons que certaines fonctionnalités des manettes de Gamecube ont des fonctionnalités qui handicapent le gameplay, notre opinion est que nous devrions utiliser des modifications de ces manettes plutôt que des manettes alternatives.

Version NTSC

Le jeu en NTSC a différentes versions, un problème qu’on ne retrouve pas en PAL. Cela peut mener à certains débats, comme des personnages sont différents d’une version à l’autre. Pour NTSC, nous avons donc décidé de suivre la version la plus commune et la plus récente : 1.02.

Pause

La pause ne devrait jamais être activée, mais on connaît bien des anecdotes dans l’histoire de Smash où elle était désactivée par erreur, ce qui a mené à des controverses et des débats sur comment agir ensuite. Les joueurs arrivent souvent à un accord, sous la pression sociale des autres : demandez la perte d’une stock, vous êtes un salaud, ne demandez rien et vous êtes un « homie ». Nous voulons éviter ces situations et ces accords.

Nous avons fixé la pénalité à la perte d’une stock, et laissons la liberté au TO de faire perdre la game dans certains scenarii où une stock coûte plus à un joueur qu’à l’autre. Par exemple, si le joueur qui a fait pause le fait pour bloquer la recovery de son adversaire, et qu’il a 2 stocks et son adversaire une, le TO pourrait choisir de faire perdre la game au joueur qui a fait pause, plutôt que de lui faire perdre seulement une stock, ce qui pourrait lui garantir la victoire si l’objectif de la pause est atteint.

Conclusion

Vous pouvez trouver le ruleset complet, en anglais, ici (PDF) ou ici (Google Doc).

Encore une fois : nous avons créé ce règlement avec une stratégie « traditionnelle, mais ouverte d’esprit », évitant d’effectuer des modifications sujettes à débat, acceptant les sujets à débattre, et surtout, créant un processus collaboratif pour effectuer des changements auprès de la communauté entière.

Les organisateurs de tournois de Melee sont fiers d’être les leaders les plus ouverts et accessibles du monde de l’esport, et vos retours sont les bienvenus. Nous sommes prêts à accepter toute modification suivant le processus décrit en Section 2 de ce ruleset.

Syndicate 2017 – Le Travel Guide français

Je tente une nouvelle série, n’hésitez pas à dire ce que vous en pensez. Dans cet article, voyons comment aller au Syndicate 2017 pour pas cher, le week-end du 23-24 septembre, et affronter Wizzrobe. Ou le voir de loin. Mais bon. C’est déjà pas mal. L’édition de l’an dernier était géniale, ne ratez pas celle-ci !

Image may contain: 1 person, text

Le trajet

J’ai pas de sous et plein de temps

Là, vous connaissez déjà la solution : prendre le bus ! (En général.) Voilà ce que Comparabus vous présente comme la meilleure option pour un départ vendredi et un retour lundi.

  • Depuis Nantes : 80€
    • Aller : départ à 9h10 en Flixbus pour 40€
    • Retour : départ à 8h35 en Flixbus, pour 40€ aussi
  • Depuis Paris : 38€
    • Aller : vendredi à 10h, un Ouibus à 19€ qui arrive à 17h40 à Utrecht
    • Retour : lundi, partez à 12h25 d’Utrecht et arrivez à Bercy à 20h05 pour 19€
  • Depuis Lille : 34€
    • Aller : partez à 11h25, 13h05 ou 17h40 pour 20€ en Flixbus. Comptez environ 6h de trajet. Envie de luxe ? Prenez le train de 21h07, qui arrive à 00h12 à Utrecht, pour 39€40.
    • Retour : 14€ pour le Flixbus de 13h50 et 6h40 de trajet.
  • Depuis Lyon : 66€ en bus – 90€ en avion
    • Aller : partez jeudi à 23h45 avec Eurolines, arrivez à 16h45, ça vous coûte 33€. Plus intelligent : l’avion de 9h45 à Saint-Ex, qui arrive à 11h35 à Amsterdam pour 43€. Ajoutez le train (16€90), ça fait un peu plus cher mais vous gagnez 11 heures de trajet.
    • Retour : avec Eurolines, partez d’Utrecht à 22h45 et arrivez chez vous à 16h lundi pour 33€. Les bus de nuit, on adore.
  • Depuis Montpellier : 122€ en avion (+ trajet pour Marseille)
    • Allez à Marseille. Depuis Marseille, vous avez un aller-retour, trouvé par maître Squall, pour 93€. Ajoutez 32€ de train pour Utrecht.

J’ai des sous mais pas le temps de niaiser

Les 6 heures de bus puis 2 heures de train, c’est probablement pas pour vous. Besoin de rentrer dimanche soir ? Melee est censé se terminer à 19h, donc essayez de prévoir en conséquence, et en prenant en compte le fait qu’on est à un tournoi de Melee, donc qu’il y aura du retard. Ce serait dommage de rater le top 8.

  • Depuis Nantes : ça ne semble pas possible.
  • Depuis Paris : 166€
    • Aller : à 19h25 à gare du Nord pour 83€
    • Retour : on prend le train de 20h03 à la gare, donc on quitte la salle à 19h50, en espérant que le tournoi ne soit pas trop en retard. 83€ aussi.
  • Depuis Lille : 137.90€
    • Aller : vous pouvez toujours prendre le bus de 17h40 et arriver vers minuit pour 20€ avec Flixbus. Si vous devez absolument partir tard, optez pour le train : 39€40 pour partir à 21h07 et arriver à 00h12, 104€ pour le même trajet une heure plus tôt.
    • Retour : si vous ne regrettez pas trop de rater le bracket, vous avez le train de 18h03 dimanche pour 98€. Sinon, j’ai l’impression que vous êtes coincée. Peut-être qu’un covoiturage pourrait vous sauver ?
  • Depuis Lyon : vous en avez pour 344€ en avion en vous y prenant bien.
  • Depuis Montpellier : laissez tomber.
Utrecht Oude Gracht

Utrecht Oude Gracht, un joli quartier pas du tout là où on fait le tournoi

L’hébergement

La salle est juste, vraiment juste à côté de la gare. Cherchez donc un hébergement dans ce quartier-là !

  • En AirBnB : vous pouvez en trouver pour ces dates à une centaine d’euros par nuit pour 3 personnes (30€ chacun environ, donc).
  • En auberge de jeunesse, vous vous en sortez pour 20€ par nuit en dortoir.
  • En hôtel : une chambre de 2 coûte environ 75€ la nuit, donc 38€ chacun à peu près.
  • Chez un Smasheur : pas de place.

S’inscrire : https://www.facebook.com/events/190516214781567/ (paiement via Paypal possible en demandant, sinon virement bancaire)

Des bons plans, envie que j’ajoute une autre ville pour le prochain article bons plans (sûrement sur l’Awakening III) ? Discutons-en dans les commentaires de l’article.

Typo bat le record du monde de HRC avec Link

Cette nuit, le joueur américain Typo a battu l’ancien record du monde de Home Run Contest avec Link. Il avait lui-même fixé cet ancien record en 2008.

Retrouvez l’ensemble des records (et faites mieux) dans ce tableau (mis à jour le 16 juillet 2017).

Top 20 Edge Cancels de GRSmash

Salut, c’est Wikipédia.

Sur Wikipédia en français, vous pouvez désormais lire des pages sur :

Sur quoi devrions-nous créer des pages maintenant ? J’attends vos suggestions !

Comment installer 20XX et y jouer sur PC ou Console

Faim d’outils pour s’améliorer à Melee ?

J’ai la solution pour vous : Le Hack Pack 20XX 4.07, réalisé par le talentueux Achilles1515 de Smashboards.
L’idée derrière ce pack est globalement de pouvoir s’entrainer à la fois sur son appréhension du jeu (Mouvement, spacing, DI) en jouant contre des bots améliorés, mais aussi de pouvoir s’entrainer sur des options bien plus spécifiques, qui sont difficiles voire impossibles à entrainer sans friendlies.

Voilà donc un petit tuto en français pour vous aider à installer 20XX sur une image de Melee toute fraîche. Notez que l’installation est la même, que vous l’utilisiez sur PC, Wii ou même Wii U

Mais il existe deux façons de faire, l’une plus vieille et plus compliquée que l’autre. On va donc les couvrir en détail pour vous aider à faire votre choix.

Technique 1

Basée sur des patchs .xdelta, cette première façon de faire est à la fois plus rapide et plus simple que la deuxième façon d’installer 20xx, en plus d’être plus récente.

  1. Téléchargez un .iso Melee en version NTSC 1.02 (très important) et gardez-le de côté.
  2. Téléchargez le Hack Pack 20XX en format .xdelta & décompressez-le quelque part.
  3. Faites glisser votre .iso sur le fichier batch « SSBM, 20XXHP 4.07 Creator.bat ».
  4. Laissez l’image disque se construire…

Et voilà ! Vous avez installé 20XX sur votre image disque ! Vérifiez le hash MD5 si vous le souhaitez.

Dans le cas où une erreur se présente quand vous faites glisser votre .iso dans le batch, pensez bien à récupérer l’un des .iso proposés sur l’article concernant le Netplay et recommencez, ça devrait aller.

Technique 2

Cette technique faisant appel aux fichiers racine du jeu est antédiluvienne et loin d’être aussi rapide que la technique précédente, mais comporte l’avantage de pouvoir importer ses propres textures avant de « reconstruire » l’image de Melee. Pratique, si votre but est de créer un .iso customisé.

  1. Téléchargez un .iso Melee en version NTSC 1.02 ainsi que GCRebuilder
  2. Lancez GCR et faites Image>Open, puis sélectionnez votre jeu.
  3. Faites un clic droit sur Root, cliquez sur Export et choisissez un endroit où caler le dossier root de votre image Melee. Gardez ce dossier de côté.
  4. Téléchargez les fichiers Root de 20XX & décompressez l’archive où il vous plaira.
  5. Remplacez les fichiers de votre ancien dossier Root par ceux de 20XX.
  6. Si vous le souhaitez, ajoutez vos propres textures directement dans le root. (On couvrira un autre tuto à ce propos)
  7. Sous GCR, choisissez File>Open Root et sélectionnez votre dossier Root fraîchement hacké.
  8. Cliquez sur Root>Save, entrez un nom (n’importe quoi) et faites ensuite Root>Rebuild.
  9. Lancez votre nouvel .iso et enjaillez-vous !

Si vous avez encore des questions, n’hésitez surtout pas à les poser !

Inside Arcamelee 2

Sur le modèle d’Inside Arcamelee l’an dernier, découvrez le nouveau mini-documentaire d’Alexandre Florian, avec des sous-titres français, sur l’Arcamelee 2 !

 

Page 1 sur 23

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén