ShieldBreakFast

Smash & Croissants

Full Arcamelee dans le 2ème Play of the Week de 2017

L’Arcamelee fait pas moins de 3 passages dans le dernier Play of the Week.

On y retrouve Djagof et Mahie à 5s en Play of the Week, Overtriforce vs The Moon à 53s (certes, pas des joueurs français, mais à Lyon !), et Tekk & Djagof vs Vanity Angel & R23 à 1min04 !

Truc drôle : le « Submissive Fox »

Gurvan, de Rennes, voulait tester tester son API de programmation de CPU sur Dolphin. Du coup, il a codé un petit Fox qui se place toujours à distance de tipper. Ça ne sert à rien mais ça détend.

Arcamelee 2 – Résultats

Arcamelee 2 : venue

Photo par Baku.

On appelle ça l’Arcamelee 2, mais il y a eu l’Arcamelee 1.5 et l’Arcamelee 1.95. Ne posez pas de questions, profitez juste du niveau incroyable qu’on a eu ce week-end, incluant la venue de The Moon, un des meilleurs joueurs au monde, financé par la communauté et ramené de New York just pour le tournoi !

Et il a bien fait de venir, puisqu’il a remporté les Singles et les Doubles (avec Amsah) !

Singles Arcamelee 2

Arcamelee 2 : top 8 doubles

Et bien sûr, les légendaires crews : si la première édition avait seulement eu France vs The World, cette année, on a eu 12 équipes nationales ou régionales de 5 joueurs qui se sont affrontées, voyant la victoire à domicile de Lyon !

Retrouvez tous les résultats sur la page smash.gg de l’événement : https://smash.gg/tournament/arcamelee-2/details

 

Arcamelee 2 : vu d'en haut

Photo prise par Baku.

Le stream s’est déroulé sur http://twitch.tv/Antvibe8. Un nouvel article sera posté pour annoncer les VOD du tournoi !

Top 15 Luigi Shenanigans, ft. Spartan Plume

Le Lyonnais Spartan Plume mis à l’honneur dans le top 15 Luigi Shenanigans de Mr.Pickle255, sur le stream d’Antvibe8 à une weekly de l’Arcaneum Lyon. Rendez-vous à 1min20 !

#AskMahie : Que peut faire un Marth après avoir grab un Falcon ?

On peut poser une question à Mahie sur Ask.fm, ou profiter de son excellent coaching à prix libre (plus d’informations ici). Certaines réponses du ask.fm seront traduites et postées sur ShieldBreakFast.

À 0%, j’opte parfois pour Fthrow, Fthrow, Dsmash, mais c’est un gimmick peu fiable.

En général, l’objectif est de techchase le Falcon et de l’envoyer offstage dès que possible. Ce n’est pas une question de combos : il ne va pas mourir à moins d’avoir un pourcentage qui crève le plafond, donc jetez-le le plus vite possible et apprenez à enchaîner sur vos throws quand vous êtes proche du bord.

Par exemple, après un Fthrow :

  • s’il DI in : Dtilt
  • s’il DI away :
    • Double saut sweetspot : run off fair
    • Double saut Uair: fmash, dtilt, etc.

Un bon read et vous avez la stock.

Dans son thread Smashboards, Kadano propose beaucoup de follow ups à un Uthrow. En particulier, vers 65%, vous aurez un tipper facile : foncez !

En bref : cherchez à techchase et à jeter hors du stage, puis enchaînez sur un edgeguard, à moins d’être à un pourcentage très précis et de savoir exactement ce que vous faites et voulez faire, auquel cas un Uthrow peut être intéressant.

Classements français de 2016

La fin (ou le début) d’une année, c’est toujours des classements dans tous les sens. S’il semblerait bien que le MIOM top 100 n’inclue pas nos joueurs français cette année (RIP), d’autres classements basés sur d’autres critères nous mettent un peu plus en avant.

Smashranking.eu

Commençons par le ranking de référence européen. Dans les 50 premiers européens, on retrouve :

  1. Mahie 12ème (2e du PR français 2016)
  2. SDS Tekk 18ème (1er du PR français 2016)
  3. Cyr 19ème (3e du PR français 2016)
  4. SBF Baxon 23ème (4e du PR français 2016)
  5. Djagof 42ème (5e du PR français 2016)
  6. FS Alox 44ème (7e du PR français 2016)
  7. Aephage 45ème (11e du PR français 2016)

Tennis Rank de Practical TAS

Il y a aussi eu une initiative intéressante de Practical TAS : un classement établi sur le modèle de ceux de tennis. Il se base donc sur les résultats de tournois, avec une pondération en fonction du nombre d’inscrits et du cashprize. Evidemment, ça handicape un peu les tournois européens, mais Mahie y décroche quand même la 75ème place. Retrouvez le classement complet ici, avec un trio de tête Armada – HungryBox – Mang0 et Wizzrobe, à la 16ème place, premier des joueurs sans sponsor, suivi par DruggedFox, 22ème.

En espérant que l’an prochain, les Français soient plus actifs outre-Atlantique et nous rapportent des beaux classements internationaux !

English version of the 2016 Power Ranking on SmashEurope!

Our friends over at Smash Europe have posted the English-language version of the French 2016 PR on their blog and we’re super thankful to them!

Read it there: http://smasheurope.com/europe/france/french-melee-powerranking-2016/

Power Ranking 2016 : Résumé

Bonjour tout le monde, je vous écris un petit article afin de regrouper les différentes parties du Power Ranking ainsi que la petit image qui va avec !

Lien pour le tier C : Tier C
Lien pour le tier B : Tier B
Lien pour le tier A : Tier A
Lien pour le tier S : Tier S

 

Et voici la petite image récapitulative (toujours faite par Aloïs « Hercules » Elbahjaoui) :

Power Ranking 2016 : Tier S (1 à 4)

Pour le tier C : Tier C

Pour le tier B : Tier B

Pour le tier A : Tier A

Et nous y voilà, la dernière partie du Power Ranking français. Qui sont les grands noms de la communauté, les « papas » ? Pour rappel, nous avons recueilli le vote de tous les joueurs ayant passé les pools d’au moins deux importants tournois français durant l’année, et qui à ce titre étaient éligibles à ce classement. C’est donc pour cette raison que Makenshi et Charlon ne font pas partie de ce classement, mais on les retrouvera sans aucun doute dans le classement français de l’an prochain. Vous avez voté, vous avez choisi quels éléments de la scène française vous paraissent être les meilleurs. Nous avons répartis les joueurs en tiers, basés sur l’écart de moyenne (la différence de votes est significative entre le 15e et le 16e par exemple). Sans plus attendre, les voici, présentés par notre cher Tekk (et Mahie) et sa (leur) plume de qualité :

  1. Baxon

Peut-être le plus grand globe-trotteur de la communauté par son historique, Baxon est ce qu’on peut appeler un vétéran de smash. Il est depuis longtemps LE falco français, et c’est dans nos coeurs le meilleur d’Europe depuis aussi longtemps. Son rythme effréné ne laisse pas l’adversaire respirer une seconde, sous la pluie des lasers et des shines il a vite fait de l’emmener dans un de ses combos dévastateurs, dont on a les preuves par de nombreuses vidéos. Baxon est un habitué des tournois européens, et 2016 l’aura vu voyager en Hollande, en Suède et en Angleterre, prendre des sets à Jeapie, Mahie, et Westballz, entre autres ! C’est un véritable tueur de fastfallers… Le combo game de son falco est digne des meilleurs films d’action.

Cependant, on lui connaît du mal contre les joueurs de floaties de son calibre: Cyr en particulier semble être sa bête noire depuis longtemps. Mais Baxon a l’intelligence nécessaire pour se surpasser: que ce soit son fox carnivore ou son falco bandit, ce n’est qu’une question de temps et d’essais avant qu’il ne réalise son potentiel. S’il ajoute de la patience à son jeu et qu’il choisit mieux ses moments d’agression, il pourra reprendre la couronne qu’il avait gagnée en 2014. Il n’en reste pas moins un monument gigantesque de notre scène, et un vrai héros pour tous les falcos de la communauté smash ; et on est certain qu’il continuera de nous rendre fous en 2017.

  1. Cyr

Le plus souvent, on le trouve terré au fond de sa grotte à Nanterre, c’est un grand casanier. Quand la bête sort, cela dit, très rares sont ceux qui lui tiennent tête dans le pays. Sa samus au zoning immaculé ne laisse aucune place pour l’à-peu-près dans le neutral game, et on lui connaît le titre de meilleure samus d’Europe sans même qu’il n’ait à sortir de chez lui pour le prouver: c’est l’évidence, tant il fait le malheur de tous les fastfallers sur son passage. Et Cyr n’a pas bougé du top3 français depuis qu’il y est, ce qui en fait le joueur le plus constant de la communauté, si c’était encore à démontrer.

Connu pour ne presque jamais bouger de Paris, il aura passé l’année 2016 à assurer sévèrement sa domination sur la capitale, remportant tous les SSD auxquels on l’a vu. Il nous aura cependant fait l’honneur de sa présence au Heir3, dont on se souvient encore du 15 stocks sur la crew suisse, démonstration incroyable de la longévité de sa samus (une stock perdue pour 16 de prises, c’est un ratio correct). Tutoyant depuis longtemps la 1ère place, il semble que marth et rondoudou soient ses seuls obstacles, et qu’il pourrait les surmonter à l’aide de ses secondaires, notamment son falcon qui est connu pour un punish game expéditif et son spacing aux petits oignons. Comme Baxon, Cyr est un joyau du terroir smash français par son style ultra-solide et constant. On aimerait cependant pouvoir l’exposer plus souvent au monde, ce joyau. Nombreux sont les fastfallers en Europe et dans le monde qui ne sont pas au courant de la terreur que doit inspirer le nom de « Cyr » dans leur bracket, et plus nombreux encore sont les podiums où une place, déçue, l’attendait.

  1. Mahie

Le fils prodigue du smash français. Mahie cumule les qualités qui font un bon compétiteur: passion, capacité d’analyse, excellents réflexes, et volonté d’apprendre inépuisable. Ajoutez à cela un talent naturel pour le style et une belle aisance technique, et vous avez un marth au potentiel infini. Mahie grimpe les échelons des tournois depuis déjà plusieurs années, et cette escalade a connu une vive accélération lors des deux dernières. En 2015 déjà, il avait gagné sa place dans le top4, et 2016 le voit continuer sur sa lancée. Grâce à ses très nombreux périples à l’étranger, il a gagné énormément d’expérience contre beaucoup de joueurs différents et de qualité. Ainsi, le tableau de chasse 2016 de Mahie est très varié: Reaper (Allemagne), Zgetto (Hollande), Zorc (Norvège), Peki (Finlande), et il prend même un set à Westballz au FST1. Côté français, il bat tout le monde (Tekk, Cyr, Baxon, BeLia…) mais cède tout de même quelques sets, ce qui l’empêche de décrocher la 1ère place, de très peu.

Avec son activité intense et sa vision mature du jeu, Mahie représente le plus grand potentiel français aujourd’hui, et tout semble dire qu’il sera indiscutablement 1er Français en 2017, ses yeux déjà tournés vers le monde, ses prochains obstacles étant des joueurs du calibre de Professor Pro et dOvertriforce. Sans oublier non plus qu’il est parti pour chasser tous les falcos du monde, son marth incarnant plus que tout autre ce matchup, qu’il veut aussi cruel et impitoyable que les falcos le pensent.

Enfin, sa nature pédagogue et détendue en font le meilleur partenaire d’entraînement du pays, de très loin. Il est clair que Mahie a le potentiel et l’ambition pour aller très loin dans smash ; ce qui est encore plus lumineux, c’est de le voir essayer de nous emmener tous avec lui.

  1. Tekk

La mascotte Lyonnaise, récemment devenue Grenobloise, prend encore une fois la tête de ce classement. Est-ce surprenant ?

Avec son style de jeu explosif basé sur l’agressivité et un forage de cerveau adverse en profondeur, Tekk s’est révélé en 2015 comme étant l’un des meilleurs Rondoudou de la planète et certainement le plus spectaculaire, glanant ainsi une 3e place au Heir 2, ainsi qu’une multitude de Top8 aux tournois internationaux.

Bien que l’année 2016 ait mal commencé pour lui, avec la malchance qu’il a connue à Genesis 3, Tekk a su se rattraper et a continué à prouver sa domination sur ses compatriotes, notamment avec sa victoire immaculée face à Mahie à la RoF Summer 2016 sur le score de 6-0.

Sa deuxième moitié d’année a quant à elle été moins enflammée que ce à quoi il nous a habitués, avec quelques défaites imprévues et une présence moins marquée, mais il s’agit là simplement de sa volonté de se concentrer sur d’autres aspects de sa vie, du moins pour l’instant.

On lui souhaite de tout coeur que ça marche de ce côté là, afin qu’il puisse prendre le temps à nouveau de nous faire rêver, et nous montrer qu’après tout, c’est bien lui le patron.

Introduction par Sylvain « Brog » Rascle, textes joueur par Victor « Tekk » Abdessemed et Mahieddine « Mahie » Tsouria, images par Aloïs « Hercules » Elbahjaoui. Classement effectué par LeFrenchMelee en regroupant les votes de ceux s’étant prononcés parmi les 66 votants sélectionnés.

Power Ranking 2016 : Tier A (5-7)

Pour le tier C : Tier C

Pour le tier B : Tier B

Rebonsoir, c’est encore le Power Ranking. Nous continuons avec les places 7 à 5, seulement 3 joueurs mais on atteint le haut du panier, il n’y a pas assez de place pour tout le monde! Pour rappel, nous avons recueilli le vote de tous les joueurs ayant passé les pools d’au moins deux importants tournois français durant l’année, et qui à ce titre étaient éligibles à ce classement. Vous avez voté, vous avez choisi quels éléments de la scène française vous paraissent être les meilleurs. Nous avons répartis les joueurs en tiers, basés sur l’écart de moyenne (la différence de votes est significative entre le 15e et le 16e par exemple). Sans plus attendre, les voici, présentés par notre cher Tekk et sa plume de qualité :

  1. Alox

Dijonnais jusqu’à peu, Alox est la dernière acquisition de la crew nantaise en armurerie lourde. Ce falcon est une machine de guerre. Il est l’héritier spirituel de Darko, et porte avec fierté ses couleurs et son esprit vainqueur. Comme son père, ce falcon mêle grande vitesse de jeu et neutral game patient, et chaque ouverture se transforme en punish game dévastateur, supporté par un jeu de tech chase ultra-régulier. En 2016, Alox bouscule sur son chemin Leon, Daisuki, LGuy, DjaGoF, et Mahie ; il accomplit aussi l’exploit de 4 stock un rondoudou (Prinz) sur Dreamland, ce que très peu d’êtres humains ont réussi dans leur vie. Sa rage de vaincre lui vaut cette place bien engagée dans le top10, et il est au coude-à-coude avec BeLia et DjaGoF. 2017 s’annonce explosif.

 

  1. BeLia

J’ai nommé le Duc de Neuilly. Premier fox main au classement cette année, BeLia est un joueur patient qui s’est lentement fait sa place sur la scène parisienne, se trouvant maintenant à portée du top4 français. Avec ses multiples victoires sur le reste de la communauté (DjaGoF, Leon, Tekk, Alox, LGuy…) et son historique remarquable contre les adversaires d’autres contrées (Frozenlight, SchlimmShady, Deathgazer), il s’impose aujourd’hui comme une sérieuse menace pour la grande majorité des joueurs de n’importe quel tournoi. Son style méthodique nourri d’expérience est axé sur des fondamentaux solides, à l’image d’un Leffen, et ce style a plus que prouvé son efficacité. Il fait le pari de gravir les dernières marches du top français en 2017, ce qui signifiera pour lui de déjouer les murs qu’ont été pour lui Mahie, Cyr, et Baxon jusque là. Il peut le faire s’il continue de peaufiner son jeu pour eux comme il l’a fait pour d’autres matchups. Mais comment les tops actuels vont-ils céder ? C’est le point de départ de BeLia pour 2017.

 

  1. DjaGoF

L’icône de Lyon, messie de sa propre religion falconique, le boss des genoux fous. DjaGoF a connu un 2016 à l’image de son falcon: brillant et bizarre. Il gagne la Neokan Party 3, prend des sets à Zgetto et Adam à l’Arcamelee, maintient sa domination sur le reste de la scène, mais se fait tout de même upset par BeLia et Alox, et manque de battre Baxon de nouveau cette année. On connaît son jeu pour son style vantard qui tend vers l’infini, et son manque de sérieux passionné. DjaGoF est à un pas du top4, et il semble qu’il lui manque juste un mental de fer, il pourrait franchir ce dernier pas facilement. Il a pris des sets à absolument tout le monde en France, et on connaît la lumière aveuglante de son style au zénith. 2017 pourrait être pour ce style l’année de la maturité. Tout lui sera alors possible. On s’impatiente de voir ça !

 

Introduction par Sylvain « Brog » Rascle, textes joueur par Victor « Tekk » Abdessemed et images par Aloïs « Hercules » Elbahjaoui. Classement effectué par LeFrenchMelee en regroupant les votes de ceux s’étant prononcés parmi les 66 votants sélectionnés.

Page 1 sur 12

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén