Vous l’avez probablement remarqué. Depuis environ un an, Melee est de retour sur le devant de la scène. L’Evo, le documentaire, l’Apex et autres tournois battant des records de participation… notre jeu favori s’offre une seconde jeunesse !

Et en France aussi, la scène a fortement évolué. En effet, en 2012, l’avenir de Melee n’était pas particulièrement radieux : le manque d’activité était assez évident, montrant les faiblesses de la communauté Smash. Nous avons toujours été caractérisés par notre indépendance et notre capacité à vivre en autonomie, en organisant nos propres tournois, mais aussi admirable que cela soit, cela reste un bocal fermé : on finit par tourner en rond. Devant le non-renouvellement des joueurs quittant la communauté, il fallait faire quelque chose, et vite !

C’est là qu’est arrivée la refonte de l’association S.S.B.U.P., aux abonnés absents depuis quelques années. Sous son nouveau nom de LeFrenchMelee, l’association s’est fixé pour but de s’ouvrir à l’e-sport, aux autres jeux, aux autres associations… bref, d’aller plus loin et faire grandir la communauté de joueurs.

Et ça aussi, vous l’avez probablement remarqué : ce changement est un succès.

23 tournois en un an : du jamais vu en France !

À commencer par le cœur de notre activité : les tournois. En 2012, nous n’en avions eu que six, un chiffre parmi les plus bas depuis 2003. En 2013, nous avons répertorié 23 tournois à but compétitif ! C’est là aussi un record, mais cette fois-ci positif : pour faire simple, jamais la France n’avait eu autant de tournois… y compris en comptant les tournois à l’étranger auxquels des Français ont participé ! Et si nous ne sommes qu’au début de l’année, 2014 semble maintenir la tendance, avec de nombreux nouveaux petits événements.
Cette évolution est due à un nouveau type de tournoi : ceux en partenariat. En effet, nous avons multiplié les événements sur le plan local, comme à Lyon, avec LaDose.net et Lyon e-Sport, mais aussi à Paris avec le Meltdown et à Lille avec la Salty Arena. Et dans le même temps, les partenariats déjà établis ont grandi : la hf.lan est plus connue que jamais et jouit d’une réputation sans pareil dans toute l’Europe. Mieux encore, la France est un des rares pays avec les États-Unis à avoir créé un lien fort entre la FGC et la communauté Melee : si nous sommes bien entendu très loin de l’Evo, les tournois des Veaux Bordelais et surtout de la Republic of Fighters sont la preuve que nous nous ouvrons à un nouveau monde, qui s’annonce extrêmement prometteur. Enfin, sur un plan très local, c’est avec les écoles et universités que nous nous sommes liés, permettant de réveiller ou même créer des scènes comme à Dijon ou Rouen.
Mais malgré tout cela, nous n’avons pas pour autant oublié qui nous sommes, et les tournois bien de chez nous, faits par des smasheurs pour des smasheurs. Je pense notamment aux nombreux tournois à Lyon, au L.A.S.T., désormais tournoi incontournable du sud de la France grâce aux efforts des Lunellois, mais aussi au G.R.A.S., qui a déjà tout d’une success-story.

Mais les tournois ne sont pas tout : LeFrenchMelee visait à améliorer notre communication qui était — soyons francs — médiocre. Et là encore, il s’agit d’un succès : nous avons désormais une chaîne YouTube qui attire, parmi ses plus de 500 abonnés, les regards des joueurs français bien entendu, mais aussi des étrangers. Nous streamons aussi nos tournois assez régulièrement, avec en plus de cela un duo de commentateurs de qualité en les personnes de Fauster et Qlex. Notre compte Twitter est suivi par de nombreuses communautés du monde entier, mais aussi par quelques grands membres de la communauté internationale comme prog, D1 ou Armada.

Néanmoins, tout cela n’est rien sans les joueurs. Et là aussi, un renouveau est visible. Prenons pour exemple le groupe Facebook des joueurs français. Il compte désormais plus de 380 personnes, et grandit à une vitesse folle. Le CubeForum n’est pas en reste, vous avez sûrement remarqué que ces derniers mois, de nombreux joueurs se sont inscrits et ont demandé à rencontrer des smasheurs près de chez eux. Quant aux tournois… même constat : 25 % des joueurs de la hf.lan 6 participaient à leur premier tournoi. À la RoF2, ils étaient 23 %. Et cela ne vaut pas uniquement pour les tournois en partenariat avec d’autres communautés : les L.A.S.T. et les G.R.A.S. ont aussi probablement une belle statistique de ce côté-là… si bonne que je ne sais même pas la calculer, tellement les noms que je ne connais pas sont fréquents dans la liste de participants !

Bref, si vous ne l’aviez pas compris, la scène Melee française se porte bien, et au vu du nombre de projets en préparation, elle est en passe de mieux se porter. Au point qu’il y a quelques moins, de nombreux joueurs européens et notamment Armada avaient désigné la France comme l’exemple à suivre pour relancer une scène européenne un peu moribonde. Rien que ça !
Le réveil de la scène française a été remarqué, au point que la MLG, synonyme d’âge d’or pour la communauté Melee, nous a confié l’organisation de l’unique événement de qualification qui figure dans leur tournée 2014. On ne pouvait espérer mieux.

Oui, mais…

Tout cela était trop beau, il y a bel et bien un mais. Ces activités et projets ne viennent pas sans un coût. Un coût financier, certes, mais ce n’est pas le problème principal. Ici, le problème est avant tout lié à l’investissement personnel que représente LeFrenchMelee. Chaque événement, chaque partenariat, chaque projet représente des heures de travail avant et après, pour assurer que tout se passe au mieux. Et plus la scène grandit et relève le défi de nouveaux projets… plus cette quantité de travail grandit elle aussi.
Nous sommes arrivés à un point où l’association a du mal à prendre en charge ne serait-ce que la moitié que ce qu’elle souhaite entreprendre, comme le montre notre beau site web… dont l’activité et le contenu laissent à désirer.
Jusqu’alors, les moteurs de toute cette activité ont été BSeeD, Qlex et moi-même, appuyés plus ou moins fréquemment par Fauster, Cromat, Tekk, Qual, Seb, LuK et de nombreux autres joueurs. Mais bien entendu, nous ne pouvons pas vivre de cela. BSeeD et moi avons chacun un emploi assez prenant, et Qlex, à l’instar des autres cités précédemment, est étudiant. Complication supplémentaire, vous le savez, j’habite désormais en Guyane, ce qui inclut un décalage horaire très contraignant pour travailler… et qui a empiré avec le départ de Qlex au Japon : il a désormais à 12 h de décalage avec moi. Pour organiser nos réunions Skype, on pouvait difficilement faire pire.

Organigramme LeFrenchMelee au 9 mars 2014 – Beaucoup de postes, pas assez de personnes !

C’est pour cela que la scène smash a besoin de vous. Vous êtes importants en tant que joueurs, c’est vrai, cependant, vous pouvez faire plus. Oui, mais quoi ?
La réponse est simple : tout. Nous avons beaucoup de projets, et cherchons des gens avec des compétences dans certains domaines, c’est vrai. Mais nous sommes ouverts à tout proposition, et prêt à vous confier un projet s’il semble intéressant.
Vous aimez regarder des vidéos ? En monter ? Composer des musiques ? Écrire ? Traduire ? Faire de la retouche graphique ? Utiliser Facebook ou Twitter ? Si en lisant cette liste loin d’être exhaustive, vous vous êtes dit « oui » ne serait-ce qu’une fois, alors vous pouvez contribuer !
Et dans le cas inverse, nous avons aussi des idées ! Pas besoin de compétences particulières, ou de connaissances poussées sur le jeu, et encore moins de haut niveau à Smash : le plus important, c’est la volonté de contribuer à la communauté et son développement. Le reste, nous pouvons vous l’apprendre !
L’association LeFrenchMelee ne peut bien sûr certainement pas vous apporter de rémunération, mais elle peut vous donner l’occasion de contribuer à quelque chose qui vous plaît, tout en vous forgeant une expérience qui vous pourrez réutiliser à l’avenir : avec l’organisation de l’équipe, notre fonctionnement ressemble à celui d’une entreprise, et vous pourrez mettre en avant dans votre CV et vos recherches d’emploi.

En gros, vous feriez quelque chose d’utile, qui vous plaît, et qui vous profite.

À l’heure actuelle, nous avons plusieurs projets lancés ou prêts à être lancés, à commencer par cette fameuse Republic of Fighters 3, avec laquelle nous avons attiré l’oeil de la MLG. Pour relever ce défi et accomplir les autres objectifs que nous avons fixés, nous avons besoin de vous.

Vous êtes intéressé ? Alors dès maintenant, je vous engage à cliquer sur le lien ci-dessous, qui rassemble quelques types de postes et de missions dont nous avons besoin.

Accéder à la page « recrutement »

J‘espère sincèrement que certains d’entre vous seront intéressés par cette opportunité de contribuer à la scène Smash. À titre personnel, cela fait désormais 10 ans que j’ai commencé à participer à la vie de la scène smash, que ce soit en organisant des tournois, en rédigeant des articles, ou en animant la communauté. Et si après tant d’années, j’éprouve une certaine fierté en voyant à quel point la communauté smash a grandi, ce qui me rend heureux, c’est ce qu’elle m’a donné : des rencontres formidables, un métier fantastique et ce sentiment de contribuer à faire vivre ma passion. En soi, une aventure humaine qui tous les jours, me motive à pousser Melee plus loin.

Pierre « Slhoka » Leroy Président de LeFrenchMelee

Comments

comments