Lire le post original (en anglais)

TW : harcèlement (moral / sexuel / sur mineure)

Cet article sort un peu de la ligne éditoriale de ShieldBreakFast : il ne s’agit ici pas de la communauté française, mais d’un problème de harcèlement au sein de la communauté internationale. Nous espérons que ce témoignage amènera une prise de conscience sur la situation des filles dans la communauté, et servira d’exemple et de soutien aux filles qui n’osent pas témoigner de leurs propres expériences.

Annapower89, joueuse active de la communauté Melee suédoise, a publié hier soir un long témoignage. Elle y raconte le harcèlement qu’elle a subi durant les dernières années de la part de Lolex, principal TO suédois et notamment créateur du BEAST (et main TO de la Dreamhack), ainsi que son comportement à l’égard d’autres filles.

 

Bonjour !

Je suis Anna, plus connue de la Communauté Smash sous le nom Annapower89.

Premièrement, je veux bien préciser que je n’écris pas ceci pour me venger. Je fais ce qu’il faut faire, et j’explique pourquoi je pense que Lolex ne mérite pas sa position d’autorité dans la Communauté Smash.

 

J’ai évité d’aborder le sujet, surtout parce que je ne me rendais pas compte d’à quel point la situation était grave. Mais maintenant que j’ai enfin décidé de terminer notre “amitié” malsaine, je veux informer et protéger les autres filles, Smasheuses ou non.

J’ai rencontré Lolex pour la première fois il y a environ 3 ans et j’ai rapidement remarqué qu’il s’intéressait à moi. J’ai très clairement établi que ce n’était pas mutuel et ce dès le début, mais ça ne l’a pas empêché de dire des choses inappropriées, de m’offrir de l’argent pour qu’on fasse des sorties ensemble, ou de m’acheter des objets de mes magasins préférés. Quand nous nous disputions, ce schéma s’est reproduit plusieurs fois.

“Est-ce que tu vas me pardonner si je t’achète quelque chose de chez Primark ?”

“J’ai besoin de ton aide avec une fille, si tu m’aides j’arrête de m’accrocher à toi, c’est gagnant-gagnant.”

Plusieurs fois, il m’a prise en chasse parce que je ne voulais pas lui faire de câlin. “Elle s’enfuit quand je m’approche, bien sûr que je vais lui courir après” (non).

Une fois, dans un parking, il m’a attrapée pendant que je courais, m’a poussée contre une voiture et attrapé les fesses. Quand un ami en a entendu parler et l’a confronté, il a juste répondu “c’est vraiment pas si grave que ce qu’elle décrit”.

Désolée, Lolex, ce n’est pas à toi d’en décider.

Une autre fois, j’étais allongée sur le ventre dans un lit et il s’est assis sur mon dos, m’a attrapé les mains pour que je ne puisse pas bouger, et fait un bisou sur la joue.

 

Chaque été, en Suède, nous avons un “Smashcamp” où une centaine de smashers loue des bungalows et passe des vacances ensemble. Pour avoir assez de place, ceux qui veulent venir doivent payer des mois à l’avance, et l’argent va directement dans le compte bancaire de Lolex. L’an dernier, quand la facture est arrivée, il n’a pas pu la payer. Il a terminé à Kronofogden (le fisc suédois) avec 80.000 SEK de dettes, soit environ 8800$.

Tout l’argent que les gens lui avaient donné pour le Smashcamp a été dépensé pour le BEAST 6, en argent de poche pour un voyage aux États-Unis et pour acheter des relations sexuelles avec une fille.

Il lui court après depuis qu’elle a 16 ans et elle s’est servie de lui pour avoir de l’alcool et des médicaments sur ordonnance. Avec cet argent que les membres de la communauté avaient payé pour une place au Smashcamp, il pouvait enfin avoir ce qu’il voulait.

“Elle est là maintenant. À moi de me servir d’elle.”

Pendant une courte période, il était mieux, il s’était trouvé une copine. J’ai donné à Lolex une soixantième chance de me montrer qu’il pouvait changer. Je voulais déménager pour Gothenburg, alors on a passé un marché : je serais sa coloc s’il se comportait correctement. Après, j’ai compris à quel point c’était un problème qu’on ait dû se mettre d’accord sur quelque chose d’aussi évident. Il n’a pas fallu bien longtemps pour qu’il recommence.

 

Nous étions à une soirée, et il n’arrêtait pas de me toucher et quand je lui ai demandé d’arrêter il s’est énervé.

“Pourquoi c’est toujours de ma faute, c’est jamais toi qui fais quelque chose de mal”

Je ne fais rien de mal quand je demande à un homme d’arrêter de me toucher.

Il a pris mes clés de l’appartement et est parti en boudant. Je me suis vraiment énervée : il me punissait d’avoir refusé, puis me laissait toute seule en pleine nuit et se permettait d’en rire. Je l’ai suivi et l’ai frappé au visage avec mon sac à main. Il est parti en courant et a écrit ceci à nos amis dans notre conversation de groupe :

“Il faut que je donne une leçon à Anna. Elle a besoin d’aller aux toilettes, j’espère qu’elle va souffrir. Elle aime aller trop loin, maintenant il faut qu’elle comprenne ce que ça fait. J’espère qu’elle s’amuse, toute seule avec nulle part où aller. Le mieux, c’est que sa batterie de téléphone est probablement à plat.”

 

Plus tard, quand mes amis et tous ceux qui l’ont appris l’ont confronté, il a menti sur toute la ligne. Il est très fort pour manipuler les gens, il a des années d’expérience. Et comme beaucoup de Smashers le connaissent seulement en surface et pensent qu’il est une bonne personne, ils le croient.

“Je connais Lolex depuis des années, il ne ferait jamais ça.”

Il a tellement joué dessus que je suis devenue la méchante. J’étais la victime, mais c’était moi qu’on accusait.

J’ai cherché un nouvel appartement à Gothenburg, mais c’était presque impossible à trouver. Je ne pouvais pas rentrer à la maison à cause de mon travail, donc j’y suis restée. Chaque jour sans exception, je devais me forcer à sourire et marcher sur des oeufs pour ne pas le vexer. C’était son appartement et j’avais peur qu’il me jette dehors, il m’avait déjà menacée de le faire.

 

Je suis parfaitement consciente d’avoir fait des mauvais choix. J’aurais dû arrêter il y a longtemps, je n’aurais pas dû emménager avec lui. Une fois je me suis assise sur ses genoux dans le bus parce qu’il n’y avait aucune place libre, un-e ami-e l’a remarqué et m’a dit que je n’aurais pas dû, à cause de raisons évidentes. Il m’a fallu deux ans pour comprendre. J’ai été l’objet de blagues aussi, depuis mon premier jour dans la communauté tout le monde fait des blagues sur Lolex et les filles, surtout mineures. Mais ça n’a rien de drôle. Ce n’est pas acceptable de rire de quelque chose d’aussi sérieux, parce que ça donne l’impression que ces abus sont acceptables.

 

Je voulais voir son bon côté, je lui ai donné le bénéfice du doute. Je n’aurais pas dû, mais nous étions amis, nous avons passé des bons moments ensemble. Mais – le fait que nous ayions été amis, mes erreurs, son “amélioration”, ça ne CHANGE PAS ce qu’il m’a fait, ce qu’il a fait aux autres filles, le fait qu’il a abusé de son pouvoir de TO connu.

C’est vraiment triste que toute fille qui échange avec Lolex pour Smash est exposée à lui, qu’elle le sache ou non. Pour lui, elles sont des copines ou des objets sexuels potentiels. Pendant Smash Sisters l’an dernier, il a choisi la fille qui n’avait pas de copain.

“Elle a accepté ma demande d’ami. Halva inne (proverbe suédois qui veut en gros dire “je vais bientôt me la faire”)”

Il a fallu qu’on lui mente en lui disant qu’elle était asexuelle pour qu’il ne la mette pas mal à l’aise, et quand il a appris qu’elle ne l’était pas, il m’a accusée de ne pas lui donner une chance. Ça ne l’a pas arrêté, il a continué à être obsédé par elle, et par d’autres filles.  

Je n’étais pas la seule à avoir peur d’aller au BEAST 7 à cause de Lolex. Et je ne suis carrément pas la seule à penser qu’il faut que ça s’arrête, maintenant.

Comme un Smasher très sage l’a tweeté une fois :

Souvenez-vous que le fait d’être attiré par quelqu’un n’est pas un choix, mais le respect que vous accordez à cette personne l’est.

Anna

 

Note d’Exile : Ce commentaire de Fauster est pertinent. Lolex a eu un comportement inacceptable. Des parfaits randoms ont des comportements inacceptables. Dans les deux cas, une sanction adaptée est à mettre en place par la communauté, et on peut remercier les joueuses et joueurs qui ont le courage de s’exprimer quand ils sont témoins de ces agissements.

Image may contain: text